Le commerce de détail est une activité commerciale. Elle a pour but de vendre au consommateur final, un produit dans l’état où il a été acheté.

Le commerce de détail est aussi appelé « retail ». Il peut s’effectuer via un commerce physique ou par le biais d’un site e-commerce. Même s’il reste difficile de définir concrètement le commerce de détail, l’INSEE le définit ainsi : « Le commerce de détail consiste à vendre des marchandises dans l'état où elles sont achetées (ou après transformations mineures) généralement à une clientèle de particuliers, quelles que soient les quantités vendues. Outre la vente, cette activité de commerce de détail peut aussi recouvrir la livraison et l'installation chez le client (de meubles ou d'électroménager par exemple) ».

A contrario, les prestations de service ne sont pas considérées comme du commerce de détail.

On comprend donc que ce sont les notions de « marchandise vendue en l’état » et de « client particulier » qui définissent principalement le commerce de détail. Ce dernier s’oppose donc au commerce de gros et au B2B, où les quantités vendues sont plus importantes.

Pourtant, le commerce de détail est fortement lié au commerce de gros. En effet, il découle de ce dernier et a pour objectif d’écouler la production en allant directement au contact du client final.

L'importance du commerce de détail

Le commerce de détail est un maillon essentiel de notre modèle économique. Aujourd’hui, notre société ne se base plus que sur la consommation et rares sont ceux qui produisent. Le commerce de détail permet donc de rendre accessible des produits du monde entier au plus grand nombre.

Si les grandes surfaces ont permis le développement du commerce de détail, c’est surtout le digital qui a permis son explosion et l’a rendu accessible à tous. Désormais avec une connexion Internet, il est possible d’acheter n’importe quel produit de n’importe où dans le monde.

La domination des grandes surfaces

Que ce soit sur les produits alimentaires ou non, les grandes surfaces dominent les parts de marché du commerce de détail. Les petits magasins ont dû laisser leur place aux multinationales et à leurs supermarchés, hypermarchés ou « mall ».

Ces énormes centres commerciaux se sont construits en périphérie des villes, du fait de leur étendue importante, au détriment bien souvent des centre-villes peu à peu délaissés par les clients et donc les commerçants. Ces supermarchés répondent à une nouvelle manière de consommer, toujours plus, plus facilement. Tout est regroupé en un même endroit, offrant ainsi une véritable expérience au client. Ils peuvent ainsi retrouver des endroits où manger, boire et se réunir et même parfois se divertir.

L’importance du commerce de détail physique

Même si le retail prend de plus en plus d’importance sur le net, le commerce de détail physique est toujours aussi fort.

Pour le client, c’est un confort inégalable avec Internet que de pouvoir voir et toucher les produits. De plus, le retail physique permet d’avoir accès immédiatement aux produits quand le retail nécessite bien souvent plusieurs heures/jours de livraison.

Il est aussi plus facile d’échanger avec le personnel en cas de requête ou de retour, c’est pourquoi les clients ont une plus grande confiance dans les commerces de détail physique.

L’importance du commerce de détail digital

Pourtant, le commerce de détail digital continue de prendre de l’ampleur, grâce au développement du e-commerce et des nouvelles technologies. Le retail digital ne représentait que 9,8% du retail en 2019, il en représente 13,4% en 2021.

Sa croissance importante s’explique notamment par le fait de la facilité d’accès que procure Internet à tous les produits. Il est en effet possible de commander n’importe quoi, n’importe quand, sans devoir se soucier des horaires d’ouverture ou de la disponibilité. En quelques clics, il est possible de trouver exactement ce que l’on veut.

De plus pour les entreprises, c’est une véritable réduction de coûts en termes de personnel. Le retour sur investissement est bien plus important qu’en physique.

Les types de commerce de détail

En 2018, on dénombre 440 000 commerces de détail en France pour un total de 472 733 millions de chiffres d’affaires, selon l’INSEE. Parmi ceux-ci on distingue le commerce de détail à prédominance alimentaire et le commerce de détail spécialisé (alimentaire et non-alimentaire).

On retrouve ainsi le commerce de détail alimentaire comme la charcuterie ou la boulangerie-pâtisserie, mais aussi le commerce de détail en magasin spécialisé comme les pharmacies ou les magasins d’habillement.

Bien évidemment, il existe désormais une différence majeure entre les commerces de détail physiques et digitaux. Même si pour l’heure, c’est le retail physique qui domine encore largement le marché, les tendances évoluent rapidement et le digital prend de l’ampleur.

Idées de commerce de détail

Que ce soit en physique ou en digital, tout le monde peut ouvrir son commerce de détail. Il suffit d’avoir la bonne idée !

Nombreux sont ceux qui se lancent sur les concepts tendances comme la e-cigarette ou le CBD. Pourtant, ce sont bien souvent des effets de mode qui ne durent pas longtemps et sur lesquels de nombreux entrepreneurs se lancent en même temps. Le fait est qu’avec le temps, la demande s’essouffle et la concurrence est trop forte pour que tous les commerces subsistent.

Le mieux reste de se lancer sur un concept tendance, mais surtout qui répond à une demande concrète et ne s’essoufflera pas dans le temps. Libre à vous ensuite de choisir de vendre en digital ou en physique.

Le supermarché écolo

Vegan, zéro déchet, local… Des termes qui ont le vent en poupe ces dernières années et dont les statistiques ne font qu’augmenter ! La consommation de viande recule chaque année, poussée par une prise de conscience généralisée. Pourquoi ne pas surfer sur la tendance et répondre à la demande vegan ?

La friperie

Vinted l’a bien compris, le vintage et la seconde main sont en vogue. La société lituanienne revendique plus de 30 millions de membres, dont 12 millions en France. Une preuve que la mode et l’écologie sont des concepts tendances qui plaisent au plus grand nombre !

Le dépôt-vente de matériel de puériculture d’occasion

Vous l’aurez compris, la mode n’est plus à la consommation, mais bien à l’occasion. Pourquoi acheter un produit neuf pour votre bébé dont vous allez vous servir 6 mois, alors que vous pouvez en acquérir un d’occasion ? Matériel en tout genre, et même vêtement, peuvent ainsi s’échanger et circuler pour le plus grand bonheur de tous !

Comment démarrer une entreprise de vente au détail ?

Avant de démarrer une entreprise de vente au détail, il est important de prendre certains paramètres en compte.

Vous avez trouvé la bonne idée, très bien. Maintenant, concentrons-nous sur les 4P du marketing :

  • Place : il faut choisir le bon emplacement. Vous souhaitez développer un commerce physique, digital, ou les deux ? C’est votre choix. Soyez sûrs de pouvoir assurer et surtout de choisir la bonne place. En physique comme sur Internet, le placement de votre boutique est primordial pour attirer vos clients.
  • Produit : nous en avons déjà discuté, vous avez déjà choisi votre produit, mais il est important que vous réussissiez à vous démarquer de la concurrence.
  • Prix : bien évidemment le prix est indispensable dans la vente. Il vous faut proposer le bon prix, attractif pour les clients et intéressant financièrement pour vous.
  • Promotion : plus on parlera de vous, plus vous aurez des visiteurs et donc de clients potentiels. Là encore, cela marche aussi bien en physique qu’en digital.

Les 5 meilleures pratiques du commerce de détail

Afin d’optimiser vos chances de succès dans le retail, il y a certaines pratiques à suivre.

  1. Se différencier. On ne cessera de le répéter, mais la différence, c’est la clé. Si vous vendez un produit que tout le monde vend, difficile de vous différencier à ce niveau. Alors revoyez votre manière de vendre ainsi que l’expérience client. Tout peut toujours être amélioré. Misez sur l’originalité.
  2. Optimiser ses marges. Dans le commerce de détail, l’assurance d’une bonne rentabilité est liée à la marge. Il est nécessaire de l’avoir toujours en tête.
  3. Maîtriser son BFR. Le Besoin en Fond de Roulement correspond à la trésorerie mobilisée par vos stocks et le décalage de caisses liés au paiement. Autrement dit, de l’argent qui est quelque part, mais pas sur votre compte. Surveillez constamment ces deux points pour ne pas vous retrouver dans une situation inconfortable avec votre banquier.
  4. Garantir une bonne expérience client. Encore une fois, l’expérience client est primordiale. C’est ce qui va vous permettre de vous différencier, mais surtout de fidéliser votre clientèle.
  5. Soyez à l’écoute de vos clients. Être à l’écoute de vos clients vous sera utile. En plus de pouvoir lui apporter une expérience client de qualité, vous pourrez surtout répondre à ses attentes concernant des besoins particuliers.

Et comme toujours, SendPulse est à vos services si vous voulez utiliser toutes les possibilités marketing. Inscrivez-vous maintenant !

La recherche a également porté sur "Commerce de détail "
Évaluer cet article concernant "Commerce de détail "

Notes utilisateurs: 5 / 5 (1)

Nouveau

Essayez SendPulse aujourd'hui gratuitement

Si vous êtes intéressé par "Qu'est-ce que le commerce de détail : trucs et astuces" vous pourriez être intéressé par notre service d’envoi massif de courriels.